Demain nous appartient : “Je suis assez pudique même si ça ne se voit pas”, confesse Catherine Benguigui sur la scène du strip-tease ( Mona ) [Interview]

Demain nous appartient : “Je suis assez pudique même si ça ne se voit pas”, confesse Catherine Benguigui sur la scène du strip-tease ( Mona ) [Interview]

6 janvier 2022 2 Par Sandra

Demain nous appartient , l’actrice Catherine Benguigui s’est exprimé sur la scène qu’elle a tourné ( Mona qui fait un strip-tease à Victor).

Demain nous appartient

Demain nous appartient : “Je suis assez pudique même si ça ne se voit pas”, confesse Catherine Benguigui sur la scène du strip-tease ( Mona ) [Interview]

Ca fait maintenant un an que l’actrice est dans la peau de Mona Caron, la mère de George, l’excellente Catherine Benguigui a gagné l’affection des fidèles de Demain nous appartient, séduits par l’énergie et l’irrésistible drôlerie de son personnage. Une héroïne extravertie à laquelle la comédienne, que le grand public a découverte dans la série H, prête son énergie, son enthousiasme et sa bonne humeur. Sans conteste, Catherine Benguigui est le nouvel atout comique du feuilleton de TF1… En témoigne la nouvelle intrigue centrée sur la “romance” fantasmée entre Mona et Victor Brunet !

“Mona a le cœur et le corps qui palpite” s’amuse Catherine Benguigui
Après avoir connu Mona mère poule, baby sitter concernée, élève motivée, les fans de Demain nous appartient la découvre aujourd’hui en femme enamourée ! Lors du réveillon de Noël, elle a eu un véritable coup de foudre pour Victor Brunet (Farouk Bermouga) : “Elle est totalement tombée amoureuse de Victor, développe Catherine Benguigui. Elle aime chez lui son côté Lino Ventura, son côté ‘mâle’ et bad boy à l’ancienne.” Depuis leur rencontre, la quinquagénaire ne cesse de poursuivre l’ex homme d’affaires, aujourd’hui désargenté, de ses assiduités : “Mona a le cœur et le corps qui palpite. Elle a l’appel des 50 ans !” s’amuse son interprète…

“Je ne m’attendais pas du tout à cette intrigue, j’étais très choquée”, se souvient Catherine Benguigui
Las ! Victor Brunet ne partage pas franchement les penchants de cette lycéenne peu ordinaire. Aucunement découragée par sa froideur, Mona a réussi à lui “voler” un baiser. De quoi alimenter les songes du père de Timothée. Dans l’épisode de ce jeudi 6 janvier, celui-ci rêve (ou cauchemarde !) que Mona réalise devant lui un strip-tease. Une intrigue qui a quelque peu surpris Catherine Benguigui : “Je n’étais pas du tout au courant. Pour l’anecdote, je l’ai appris un jour en allant au HMC. Et là, on me dit : c’est bien que tu sois là, on est en train de te chercher des habits pour la séquence du strip-tease avec Victor Brunet ! J’étais très choquée, je ne m’y attendais pas du tout ” se souvient celle qui avait pourtant bien suggéré il y a longtemps aux scénaristes une histoire d’amour pour Mona : “Elle a aussi le droit d’avoir une aventure. Mais dans ma tête, c’était avec un homme beaucoup plus jeune. Je préfère moi-même les personnes plus jeunes. Je pensais que mon personnage serait comme moi !” s’esclaffe-t-elle.

“Je suis assez pudique même si ça ne se voit pas”, confesse Catherine Benguigui
Si le strip-tease de Mona n’a existé que dans les rêves de Victor Brunet, Catherine Benguigui, elle, a bien tourné cette séquence, non sans difficulté : “J’avais tellement le trac que je suis arrivée à Sète deux jours avant avec un énorme torticolis. J’ai vraiment somatisé, c’était horrible, commence-t-elle. Ce n’est pas évident de se déshabiller surtout à mon âge. Et puis, je ne voulais pas que cela fasse vulgaire. Mais il fallait que ce soit drôle en même temps. J’étais un peu sur la corde !” Finalement tout s’est bien passé lors du tournage de cette séquence librement inspirée par l’une des scènes cultes de La Folie des grandeurs quand Alice Sapritch s’effeuille devant Yves Montand : “Je me suis laissée aller, j’avais comme référence des strip-teases burlesques des années cinquante et ça a été. Enfin je crois !”

Un moment délicat donc à négocier pour Catherine Benguigui, qui a pu compter sur le soutien de son partenaire, déjà très présent pour la scène du baiser volé : “Farouk est formidable. C’est un grand professionnel qui m’a beaucoup aidée. Je le remercie ! Je n’ai pas eu beaucoup de rôles avec de grandes histoires d’amour. Pour moi, ce n’est pas évident. Je suis assez pudique même si ça ne se voit pas !” conclut-elle.

Vous pouvez continuer à me suivre sur Twitter et Facebook .