Koh-Lanta : Alexandra , « Je peux comprendre que Teheiura ait craqué » [INTERVIEW]

Koh-Lanta : Alexandra , « Je peux comprendre que Teheiura ait craqué » [INTERVIEW]

9 novembre 2021 4 Par Sandra

Koh-Lanta : Alexandra a définitivement quitté l’aventure ce soir , lors de sa bataille contre Christelle . Et elle comprend le geste de Teheiura

Koh-Lanta : Alexandra , "Je peux comprendre que Teheiura ait craqué"

Koh-Lanta : Alexandra , « Je peux comprendre que Teheiura ait craqué »

En effet, alors qu’ils auraient dû être à trois pendant l’épreuve des bannis, les deux filles se sont bataillées à deux . Mais ce dernier a été évincé du jeu par la production, reconnu coupable de s’être secrètement alimenté avec l’aide de pêcheurs locaux. De cet événement inédit dans l’histoire du jeu de TF1, comme de l’ensemble de son aventure en Polynésie, la « Wonder Woman » a parlé comme à son habitude, sans aucune langue de bois lors de son interview avec LCI .

Comment avez-vous vécu l’élimination de Teheiura suite à la tricherie découverte par la production de « Koh-Lanta » ? 

Ça m’a fait mal au cœur parce que c’est quelqu’un que j’apprécie pour ses valeurs de générosité, de gentillesse. C’était dur d’apprendre ça par Denis. Après on a tous accepté les règles et il a pris ses responsabilités. Après, c’est vrai que l’aventure était tellement dure, notamment au niveau de la survie. Au départ, on n’avait pas de casserole, pas de riz. Chez les rouges, on ne gagnait pas vraiment les conforts, on n’avait pas de harpon… Et puis les épreuves étaient hyper dures. Je peux comprendre qu’on craque.

Pour vous il était logique qu’on lui demande de partir ?

Teheiura fait quand même partie du jury final. Il n’a juste pas eu la deuxième chance. Après il y a des règles, lui-même le savait, et il a enfreint l’une d’entre elles.

À vous écouter, ce « Koh-Lanta » était donc bien plus rude que celui que vous avez remporté en 2020 ? 

Oui, c’était plus rude. J’en ai d’ailleurs parlé avec les filles qui avaient déjà fait des « all-stars » avant et elles m’ont confirmé que c’était le plus dur de tous, au niveau survie, au niveau des épreuves, au niveau des stratégies aussi. À tous les niveaux ! 

Mais c’était un peu inévitable vu le niveau des candidats, non ? 

Oui, oui je me doutais que ça allait être plus dur. C’est ça aussi qui fait qu’on a envie de se surpasser. Et qui rend encore plus fier lorsqu’on réussit de grandes choses.

Justement : vous aviez été tellement forte lors de la précédente épreuve face à Coumba et Clémence. N’est-ce pas rageant d’être éliminée dès la suivante contre Christelle ? 

Sur un puzzle en plus ! Alors que c’était plutôt mon truc lors de « Koh-Lanta : les 4 Terres ». Oui c’est rageant… Peut-être que le fait d’avoir été seule pendant trois jours m’a un peu endormi. Je n’étais pas tout de suite dedans, peut-être que j’ai un peu baissé ma garde. Je n’ai pas été réactive direct et Christelle a été tellement rapide… Elle a mérité de gagner, même si théoriquement, c’était un peu une épreuve pour moi.

On a beaucoup reproché aux filles de ne pas être suffisamment soudées sur ce « Koh-Lanta ». C’est ce que vous pensez aussi ?

Ce qui était compliqué, c’est que nous avions toutes un fort caractère. Nous aimions toutes prendre des responsabilités, toutes prendre des risques. Et forcément ça fait un peu d’étincelles. Mais dire que nous n’étions pas soudées, c’est un peu simple. Autour de moi, beaucoup de gens critiques les filles. Mais on peut regarder les choses sous un autre angle et remarquer que les filles de ce « Koh-Lanta » s’affirment beaucoup. Ce qui est respectable. C’est-à-dire qu’on ose changer d’avis, dire qu’on n’est pas d’accord et prendre les choses en mains… On nous voit comme des stratèges ou des vicieuses, mais c’est juste qu’on s’exprime ce qu’on ressent. Quitte à créer des tensions. Ce qui s’est passé lorsque j’ai décidé que l’alliance des filles ne me correspondait pas et que je voulais avancer autrement. On n’est pas des suiveuses, là où les garçons bien souvent ne se cassent pas la tête.

En fait plusieurs Wonder Woman dans un même « Koh-Lanta », ce n’est pas possible, non ? 

(Rires) Mais Wonder Woman est aussi très indépendante, hein ! Ce qui est sûr, c’est qu’avancer entre filles en créant le surnombre, ça ne me ressemblait pas. Une femme forte, c’est quelqu’un qui avance parce qu’elle a été maligne dans la stratégie, forte sur les épreuves ou trouver un collier d’immunité. Être Wonder Woman, ce n’est pas éradiquer les mecs. C’est pour ça que j’ai arrêté cette stratégie, au-delà des affinités que je peux avoir avec Loïc par exemple.

Alexandra si vous êtes Wonder Woman, peut-on dire que Claude et Loïc sont Batman et Robin ? 

On peut dire ça, oui, parce qu’ils sont super forts ! Mais sur ce Koh-Lanta il n’y avait que des superhéros, en fait ! (Rires).

Qui vous a le plus impressionné ? 

Loïc comme d’habitude, mais je le connaissais. Parmi les anciens j’ai été très impressionnée par Teheiura, malgré tout. Parce qu’il était généreux, fort sur les épreuves, très actif sur le camp. Alix aussi, que j’ai trouvé mentalement très impressionnante.

Est-ce que ces deux Koh-Lanta ont changé beaucoup de choses dans votre vie ? Où en êtes-vous côté boulot, par exemple ? 

J’étais comptable et j’essaie maintenant de me reconvertir. J’ai déjà demandé mon agrément pour devenir assistante maternelle et je vais suivre une formation. Pourquoi pas travailler en crèche ? Je veux me rapprocher des enfants, en tout cas. Pas seulement parce que je n’en peux plus de l’ordi et des factures. Mais parce que j’ai besoin. En fait j’ai réalisé que dans mon quotidien, comme dans Koh-Lanta, je déteste toutes les formes d’injustice, la malveillance, les conflits, les effets de groupe, tous les vices des adultes. Et j’éprouve le besoin de me rapprocher des enfants pour être peut-être plus sereine. Et puis j’adore m’occuper d’eux, tout simplement.

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire, je suis intéressée.

Vous pouvez continuer à me suivre sur Twitter et Facebook .